sites perso
sites perso
La cavalvade de Scaer
Le 27 mai 2007. Week end de la Pentecôte à Scaër. Le carnaval de Scaer



1 : l'origine et l'historique

En 1923, un soir d'hiver, une femme exilée de son midi natal dans les brumes de Bretagne parle avec nostalgie du carnaval qui se prépare, sous le joyeux soleil de son pays. Comme auditoire, quelques hommes occupés à siroter un verre de vin chaud au retour d'une partie de chasse, ne perdent pas une miette de l'histoire qui leur est contée. Tous se regardent : pourquoi ne pas en faire de même à Scaër ? Quelques jours plus tard, la première réunion connue de ce qui allait devenir le Comité de la Cavalcade se tenait dans un bar, toujours en activité de nos jours. La " Mi-Carême " était née Cette première édition ne rassemblera que trois chars :
" Le char faignéant "
" En revenant de Loge-Thaéron "
" Le bœuf gras "
C'était une fête locale, on y vendait des crêpes et des feuilles de chansons. Depuis, à l'exception des années de guerre, la population de la petite commune rurale a continué l'œuvre de ces pionniers. De nouvelles générations perpétuent l'esprit de la Mi-Carême de Scaër sous le nom de Cavalcade, ce dernier fut choisi pour différencier cette fête des autres carnavals qui ont lieu en février et non au mois de mai. Ce rendez-vous biennal a traversé toutes les turbulences de ce siècle et n'a fait que gagner en notoriété pour devenir dans les années 80 le troisième carnaval de France. Plus qu'une simple fête, la Cavalcade est une tradition à Scaër. Nul doute que cette première édition du nouveau millénaire ne dérogera pas à la règle et qu'une fois encore Scaër saura défendre haut et fort son surnom de : " SCAER LA JOYEUSE "

Remonter
2 : Le comité d'organisation

Une telle manifestation ne s'improvise pas. En deux jours, le bourg de Scaër doit accueillir plus de dix fois sa population avec le maximum de sécurité pour tous, mais aussi un confort de vision pour les spectateurs. Composé d'une équipe d'une quinzaine de bénévoles, le comité assure toutes les tâches qui incombent aux organisateurs de tels rassemblements. Travaillant par équipe de deux personnes, chaque binôme s'attelle à des travaux aussi nombreux que variés. Après dix mois de travail tel que, recherche de sponsors, communications, choix des entreprises pour les repas et les infrastructures, choix des fanfares et groupes, dossiers sécurité, parking, recherche des bénévoles pour les entrées, les membres du comité vont pendant les deux jours superviser le déroulement la manifestation. Le bureau de la Cavalcade est composé de :

Yvane Diétrich, Présidente
Guy Stéphan, Vice Président
Claudine Le Meur, Trésorière
Christine Gaonac'h, Trésorière Adjointe
Yves Derrien, Secrétaire
Cathy Bernard, Secrétaire Adjointe

Remonter
3 : Les carnavaliers

Ils sont au nombre de 2 000 environ et sont principalement originaires de Scaër et sa région. Au delà de ces carnavaliers qui défilent lors de ces deux jours de festivités, il faut souligner que plus des deux-tiers de la population (5 300 habitants) participent à la conception des chars. Ces carnavaliers, regroupés par quartiers ou par affinité, réfléchissent, imaginent leur projet, conçoivent leurs costumes et élaborent leurs chars par leurs propres moyens techniques et financiers. Il existe quatre catégories de participants :
· Les chars artistiques.
Véritables œuvres d'art, ils demandent, pour certains, plus de six mois de travail et sont conçus sur des supports tels que des châssis de car. Parfois, plus de 100 carnavaliers défilent et dansent autour d'un seul de ces chars, aux thèmes très évocateurs comme : La belle au bois dormant, Les mille et une nuits, La belle et la bête, Bali …
· Les groupes artistiques.
Là encore, ce sont des compositions hautes en couleurs, soignant l'esthétique et l'harmonie. A la différence des chars, les groupes artistiques sont de taille plus modeste, aussi bien par leur support (voitures, remorques…) que par le nombre de carnavaliers.
· Les chars comiques.
Comme pour les chars artistiques, il s'agit de grosses structures, entourées d'un nombre important de participants. Les thèmes sont, par contre, plus évocateurs d'ambiance, d'humour et de danses entraînantes. A titre d'exemple, nous ne citerons que " Les drague-couines ", " Tcha tcha loco ", " C'rock ma poule " etc…
· Les groupes comiques.
Ce sont des bandes de joyeux drilles désireux de faire la fête sur un thème choisi, sans pour cela concevoir un char. Ils préfèrent des équipements légers et des costumes soigneusement étudiés et adaptés à leur thème. Equitablement placés dans le défilé, ces groupes aiment à jouer avec le public et sèment, sur leur passage, une ambiance euphorique. Chaque catégorie fait l'objet d'un classement effectué par un jury mandaté par le Comité et composé uniquement de personnes n'ayant aucune affinité sur la commune. En 1999, ce sont les organisateurs des carnavals de Cholet, Nantes et Granville qui remplissaient cette rude tâche. Ce classement très strict, basé sur de nombreux critères de notation ( esthétique, ambiance, costumes, qualité des finitions, respect du défilé et du public…), fait l'objet d'attribution de prix en fonction du montant des entrées perçues.
Précisions :
- Aucun char ou groupe, originaire d'une autre commune, n'est accepté sur le défilé. Ils doivent tous être conçus à Scaër et par une majorité de carnavaliers de la commune. - Des fanfares et groupes musicaux, rémunérés par l'organisation, sont insérés dans le défilé. - Chaque char et groupe doit déposer son thème à la permanence du comité, au maximum un mois avant le week-end de la Pentecôte. - Les thèmes religieux et politiques sont interdits. - Chaque représentant de char ou de groupe se voit remettre un règlement, qu'il accepte au nom des carnavaliers qu'il représente. En 1999, Scaër affichait, pour sa cavalcade, 27 chars et groupes, ce qui constitue un maximum, compte tenu du circuit emprunté par la parade (non modifiable) et des normes de sécurité qui s'imposent.

Remonter
4 : Les coulisses de la cavalcade


quelques chiffres clés 1999
· 27 chars et groupes
· 2 000 carnavaliers et costumes
· 4 000 personnes participant aux travaux de conception des chars et des costumes
· 1,4 tonne de confettis
· 300 personnes bénévoles pour les entrées, parking, buvettes, restauration, sécurité…
· 3 bals en deux week-end (4 000 personnes pour celui du dimanche soir)
· 50 000 personnes ravies en deux jours !

Tarif des entrées :
Dimanche:
8 € par adultes
4 € pour les enfants de 12 à 16 ans
gratuit pour les moins de 12 ans
tarifs réduits (CE, groupes (+20 pers.)): 6,5 €.

Lundi : 5 € par adultes
Enfants de 12 à 16 ans :3 €
Moins de 12 ans: gratuit
tarifs réduits (CE, groupes (+20 pers.)): 3 €.

Renseignements: 02 98 59 03 03 Les bénévoles sont tous mandatés par une association. Voici quelques exemples de partenariat 1999 : DIWAN, Rugby Club de Carhaix, Association Sportive de Saint-Thurien, Pongistes de Plonevez-Porzay, Comité d'animation de Tourc'h….

Remonter
Quelques liens interessant: http://perso.wanadoo.fr/carnaval.scaer/, scaer.com, La ville de Scaer



referencement